NOUS SUIVRE SUR_

PARTAGER SUR_

Linkee, des repas solidaires pour les plus précaires

La plateforme Linkee se bat pour que la nourriture destinée à finir à la poubelle aille aux personnes en situation de grande précarité.

 

Créée en 2016, Linkee est une plateforme solidaire qui vient en aide aux personnes les plus démunies en luttant contre le gaspillage alimentaire. En outre, la plateforme récupère la nourriture invendue chez les restaurateurs et restauratrices pour l’acheminer vers les associations partenaires, lesquelles se chargent ensuite de la redistribution. « Notre travail est une perpétuelle course contre la montre ! On doit sauver les aliments du gaspillage, et dans le même temps, venir en aide à celles et ceux qui meurent de faim », explique Julien Meimon, fondateur de Linkee.

 

Depuis le 1er octobre 2020, Linkee propose également des distributions de colis alimentaires à destination des étudiantes et étudiants en situation de précarité. « La crise sanitaire est en train de déboucher sur une crise sociale importante, et nous voyons de plus en plus émerger ces nouveaux pauvres que sont les jeunes. Tous les mois, le nombre d’étudiants qui font la queue augmente de 50 % », déplore le fondateur de la plateforme.

Pourquoi est-ce important ?

Linkee s’appuie sur un constat simple : dix millions de tonnes de nourriture sont perdues ou gaspillées chaque année en France, alors que cinq millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans notre pays. « C’est du gagnant-gagnant pour tout le monde sans exception, c’est une chaîne vertueuse, et même la société y trouve son compte. » De plus, chaque livraison de la plateforme aux associations se fait à vélo, et ne génère donc aucune empreinte carbone. Un sans faute !

 

Pendant le confinement, Linkee a constaté sur le terrain un appauvrissement croissant chez les jeunes. C’est pourquoi aujourd’hui, la structure s’engage aussi contre la précarité étudiante. Selon l’enquête de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) « La vie d’étudiant confiné », publiée en octobre 2020, 33 % des 6.130 personnes interrogées ont déclaré avoir eu des difficultés financières pendant les presque deux mois qu’a duré le premier confinement. Pire : 55,8 % d’entre elles ont eu des difficultés à acheter à manger. Pourtant, elles sont 81,4 % à déclarer ne pas avoir eu d’aides matérielles.

Comment participer ?

Pour contribuer, vous pouvez contacter la structure pour devenir bénévole. Vous pouvez également faire des dons alimentaires, que vous soyez particulier ou professionnel de la restauration.

Coordonnées

hello@linkee.co

Site Web
Facebook

Twitter
Instagram

YouTube

    Edgar Sabatier

PARTAGER SUR_


Je donne mon avis

EN Découvrir plus
Les dernières vidéos