NOUS SUIVRE SUR_

PARTAGER SUR_

Life Car’e lutte contre la précarité des sans-abris et des étudiants

Association créée en décembre 2020, Life Car’e a pour vocation d’aider les personnes sans-abris à se réinsérer dans la société et d’apporter une aide alimentaire aux étudiantes et étudiants précarisés par la crise sanitaire.

 

Offrir un soutien moral et matériel aux personnes sans-abris. Telle est la vocation première de Life Car’e, association fondée par Pauline Leclerc et Virginie Guez en décembre 2020. En complément, l’organisme suit des personnes sans domicile fixe pour les aider à prendre pied dans la vie. Réécriture de curriculum vitae (CV), accompagnement dans les démarches administratives, achats de matériel en vue d’un examen… neuf personnes sont ainsi suivies régulièrement par l’association. Pauline Leclerc et Virginie Guez donnent l’exemple d’un jeune couple, Marine et Théo, qu’elles soutiennent dans leur procédure de domiciliation auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Deux bénévoles, travaillant à la Cour nationale du droit d’asile, orientent et conseillent également des personnes exilées dans leur demande d’asile.

 

« Nous faisons plusieurs rencontres pour bien connaître la personne lors de maraudes bi-mensuelles », expliquent les co-fondatrices. « Les problèmes d’addiction et pathologies psychiatriques ne rentrent pas dans notre champ de compétence. Une fois la relation établie, nous équipons la personne d’un téléphone portable et d’une puce prépayée afin de pouvoir la contacter de manière régulière. Une ou un bénévole de l’association est nommé référent afin de la suivre dans ses démarches de réinsertion et évidemment apporter un soutien moral, lutter contre la solitude et isolement. »

 

L’association compte aujourd’hui quarante bénévoles, une quinzaine d’adhérentes et adhérents et un camion, baptisé Carl, qui sert au transport de marchandises dans le cadre de collectes alimentaires pour les étudiantes et étudiants précarisés par la crise sanitaire. Chaque mois, entre 200 et 300 paniers sont distribués grâce au concours d’associations partenaires comme EpiCooP et Cop1. « Certes ces jeunes ne sont pas dans les rues, mais l’objectif est qu’ils et elles ne le deviennent pas », précise Virginie Guez avant d’expliquer qu’un autre projet est en cours de développement : le financement d’un camping-car équipé d’une douche pour apporter une solution d’hygiène à celles et ceux qui n’en ont pas.

Pourquoi est-ce important?

300.000 personnes sont sans domicile fixe en France, selon la Fondation Abbé-Pierre, « et presque un million vivent dans la précarité », détaille encore la co-fondatrice. Selon elle, « la précarité n’est pas seulement le problème de celles et ceux qui nous gouvernent. On a tous et toutes une responsabilité individuelle et collective. » D’autant plus que les étapes pour se réinsérer dans la société après une période à la rue sont compliquées par un manque d’accès à l’hygiène, aux outils du numérique, aux services de santé ou tout simplement à son courrier.

Comment participer ?

Vous pouvez adhérer à l’association, devenir bénévole ou encore participer au financement du futur camion-douche de l’association.

Coordonnées

Site Web

Facebook

E-mail

    Nathalie Hoang

    Emmanuel Haddad

PARTAGER SUR_


Je donne mon avis

EN Découvrir plus
Les dernières vidéos