NOUS SUIVRE SUR_

PARTAGER SUR_

La Ch’tite Maison Solidaire, des tiny houses pour loger des sans-abris

La Ch’tite Maison Solidaire est une association basée à Lille. Airbnb de la solidarité, elle développe un projet d’écoquartier pour loger des personnes sans domicile dans des tiny houses.

 

Le Airbnb de la solidarité. Voici comment on pourrait résumer le concept derrière l’association lilloise La Ch’tite Maison Solidaire. Le principe est simple : vous devez vous rendre en voyage à Lille et vous ne savez pas où dormir ? L’association se charge de vous trouver un logement. Les fonds déboursés serviront à aider des personnes sans domicile. 7 réservations, à 60€ la nuit en moyenne, permettent de loger une personne pendant un mois.

 

Lauréate du budget participatif de la ville de Lille, La Ch’tite Maison Solidaire déploie un nouveau projet : l’installation sur un terrain vague d’un écoquartier de cinq tiny houses, des petites maisons sur roues, en vogue chez des publics aspirants à une vie plus sobre, minimaliste et proche de la nature. Trois d’entre elles permettront à des personnes de quitter la rue tandis que les deux autres accueilleront des foyers en quête de frugalité.

 

« Cette initiative est née de la fatigue de l’urgence », explique Christophe Thomas, cofondateur du projet et habitué du bénévolat depuis plusieurs années. En attente de la délivrance du permis de construire, ce dernier explique cependant que les tiny houses sont déjà en chantier dans deux écoles de la région. La première bâtisse sur roues devrait en sortir au début du mois de juillet 2021. « L’objectif est de sortir 3 à 9 personnes de la rue. Et d’investir d’autres friches pour multiplier notre impact. »

Pourquoi est-ce important ?

Christophe Thomas tient à cette promesse de mixité dans l’écoquartier. « Nous avons fait le choix de ne pas appeler ce projet “village d’inclusion” car ces villages ne traitent pas de la question de la mixité. Dans ces lieux, les gens restent finalement dans la précarité. Avec notre écoquartier, on ne sait pas qui vient pour des raisons économiques, écologiques… ce mélange est nécessaire », explique le cofondateur de l’association.

Comment participer ?

Le modèle économique du projet est simple : ce sont les « locataires bienfaiteurs » qui vont permettre de rentabiliser les tiny houses. Si vous souhaitez découvrir ce mode de vie et participer à une bonne action, vous pourrez louer pour une nuit ou plus l’une des tiny… et en profiter pour participer à une bonne action !

Coordonnées

Site Web

Facebook
Linkedin

Instagram

    Arièle Bonte

PARTAGER SUR_


Je donne mon avis

EN Découvrir plus
Les dernières vidéos