NOUS SUIVRE SUR_

PARTAGER SUR_

In My Back Yard : la cabane solidaire au fond du jardin

Depuis 2017, IMBY propose aux particuliers franciliens d’implanter une tiny house dans leur jardin pour y accueillir des personnes réfugiées.

 

Installer une tiny-house dans son jardin pour accueillir des personnes réfugiées, c’est un concept intitulé In My BackYard (IMBY) qui fait son chemin en Île-de-France. Pré-fabriquées dans les ateliers de Quatorze, l’association d’architecture sociale et solidaire qui porte ce projet, les maisonnettes de bois sont acheminées puis installées chez les particuliers volontaires sur une base de deux ans renouvelables. Elles comprennent un jardin d’hiver, une cuisine, une salle de bain, et une chambre en mezzanine afin que les personnes accueillies, au même titre que les accueillantes, disposent chacune de leur propre intimité. La clé d’une expérience pérenne, selon Maïté Pichon, chargée de projet chez IMBY : « D’après les statistiques, les gens qui hébergent des inconnus au sein même de leur foyer ne tiennent généralement que quelques mois, à cause du manque d’intimité et de place. IMBY, c’est justement promouvoir le partage tout en respectant la vie privée de chacun. »

Pourquoi est-ce important ?

Inspiré des tiny-houses américaines, des petites maisons écologiques et auto-suffisantes construites sur des remorques après la crise des subprimes en 2008, le projet IMBY a reçu le premier prix d’honneur au concours finlandais From border to home en 2016, et a été exposé à la Biennale de Venise la même année. Cette « consécration ultime » récompense un projet à la double portée : « L’accueil des personnes exilées et la protection de l’environnement constituent les deux enjeux majeurs de demain. C’est en ce sens que nous avons imaginé IMBY », ajoute Maïté Pichon. En outre, les habitats IMBY s’appuient sur des charpentes traditionnelles, des matériaux éco-responsables et des chantiers participatifs, où l’usager est au centre de la réalisation. « Sur chaque chantier nous invitons régulièrement de jeunes réfugiés, des personnes en situation d’exclusion, à venir découvrir les métiers de l’artisanat au contact de nos professionnels. » Depuis la première installation en 2017, dans la commune de Montreuil, trois autres maisonnettes ont déjà trouvé preneurs, et une cinquième verra bientôt le jour en banlieue parisienne.

 

Sélectionnées par l’association Réfugiés Bienvenue, partenaire du projet, les personnes accueillies en tiny-house sont suivies par des assistants et assistantes sociales tout au long de leur hébergement, aux plans psychologique, juridique et administratif. « Le but est notamment que ces personnes puissent disposer du confort nécessaire pour mettre de l’ordre dans leur vie et prendre le temps de réfléchir à l’avenir. » Si l’expérience de cette cohabitation repose sur le partage et la transmission culturelle, entre personnes exclues du système et familles intégrées, la notion d’indépendance est tout aussi primordiale : « Avoir ses propres clés, son propre chez soi, c’est à la fois renouer avec la liberté et des responsabilités. On redevient un citoyen comme les autres. » En s’inscrivant dans le tissu urbain existant, IMBY veut rompre la logique d’isolement inhérente à la précarité, et favoriser le tremplin social : « Les accueillants ont accepté l’aventure pour transmettre la culture, partager, s’entraider dans n’importe quel domaine qu’il soit. Dans certains cas, le passé nous l’a montré, cela peut aboutir à l’obtention d’un emploi ou d’une solution pérenne de logement. »

Comment participer ?

Si vous souhaitez tenter l’expérience et devenir accueillante ou accueillant, vous pouvez remplir un formulaire de postulation sur le site internet. Ensuite de quoi, un examen plus approfondi de votre situation et terrain, mené par l’association Réfugiés Bienvenue, permettra de déterminer votre éligibilité au projet. Aussi, vous pouvez aider financièrement l’association en participant aux cagnottes en ligne de  chaque nouveau projet.

Contact

Site internet

Facebook

    Edgar Sabatier

PARTAGER SUR_


Je donne mon avis

IMBY : les cabanes solidaires au fond du jardin

Depuis 2017, IMBY propose aux particuliers franciliens d’implanter une tiny house dans leur jardin pour y accueillir des personnes réfugiées. Pré-fabriquées dans les ateliers de Quatorze, l’association d’architecture sociale et solidaire qui porte ce projet, les maisonnettes de bois sont acheminées puis installées chez les particuliers volontaires sur une base de deux ans renouvelables. Depuis la première installation en 2017, dans la commune de Montreuil, trois autres maisonnettes ont déjà trouvé preneurs, et une cinquième verra bientôt le jour en banlieue parisienne.

Je participe
EN Découvrir plus
Les dernières vidéos