NOUS SUIVRE SUR_

PARTAGER SUR_

Dans un jardin du 10ème arrondissement de Paris, 300 hommes attendent une mise à l’abri

Au jardin Villemin, dans le 10ème arrondissement de Paris, le collectif Réquisitions poursuit la mobilisation pour le droit au logement débutée la veille, dimanche 30 mai.

 

Depuis la nuit dernière, 300 hommes réfugiés, de nationalités afghane, soudanaise, somalienne, érythréenne, kurde, campent dans l’espace vert a même le sol, ou sur des bancs à l’abri du soleil. Certains d’entre eux n’ont pas dormi, ni mangé depuis deux jours. D’autres ont toujours les yeux rouges, meurtris par les gaz lacrymogènes qu’ils ont essuyé hier soir Place de la République, lors des interventions policières. La fatigue et l’inquiétude se lisent sur le visage des réfugiés et des bénévoles sur places.

300 repas délivrés

En plus des vivres apportés par les riverains, Les associations Utopia et Solidarité Migrants Wilson ont organisé une distribution de nourriture, comprenant des plats de pâtes, des œufs, des gâteaux, des fruits. 300 repas ont été ainsi délivrés aux alentours de 13h. Les bénévoles refusent de quitter les lieux tant que des solutions d’hébergement ne seront pas proposées. Ils envisagent de passer la nuit au Jardin.

 

Si la préfecture refuse toujours le dialogue avec les membres du Collectif, la Mairie du 10ème leur à quant à elle assuré qu’elle ne délogerait personne. Yann Manzi, fondateur d’Utopia, exhorte le « gouvernement à agir, et à réquisitionner des bâtiments vides pour loger ces personnes dans des conditions dignes, comme la loi Réquisition le prévoit. »

    Edgar Sabatier

PARTAGER SUR_


Je donne mon avis

Les Bureaux du coeur

À Nantes, des entreprises mettent leurs locaux à disposition des personnes sans-abris la nuit et le week-end. C’est l’idée de l’association Les Bureaux du cœur, qui gère le lien entre monde professionnel et associatif.

Je participe
EN Découvrir plus
Les dernières vidéos