NOUS SUIVRE SUR_

PARTAGER SUR_

À 14 ans, elle nourrit les plus démunis

ZaNia Stinson, 14 ans, a lancé « Z Feeds Go-Go Bags », un programme qui offre des trousses de soins aux personnes sans domicile fixe. Son initiative a été récompensée d’une bourse, lui permettant ainsi de poursuivre son projet à plus grande échelle.

 

« Je sais ce que ça fait de ne pas avoir à manger. » ZaNia Stinson, 14 ans, a vécu dans un refuge pour personnes sans-abris avec sa grand-mère. Elles n’avaient ni les moyens de se loger, ni accès à une alimentation durable. Par la suite, la petite fille est allée dans une famille d’accueil. Mais celle qui a connu la précarité nourrit maintenant les personnes sans-abris de la ville de Charlotte, en Caroline du Nord, au sud-est des États-Unis.

 

À 9 ans, ZaNia Stinson a créé le programme « Z Feeds Go-Go bags », rapporte The Charlotte Observer après avoir rencontré l’adolescente. Dans ces sacs confectionnés par la jeune fille et distribués aux personnes sans-abris, on trouve de la nourriture, des boissons, des collations ou encore des produits d’hygiène. Cette initiative permet d’éviter aux personnes sans domicile fixe de s’inquiéter quant à la provenance de leur prochain repas. ZaNia Stinson transporte également quelques « Go Go bags » dans le cas où elle rencontrerait, en dehors des maraudes, des personnes nécessitant ces trousses de première nécessité.

Lancer son propre projet

D’après le Youth Service America, un centre de ressources en partenariat avec différentes organisations, environ 1,5 million de personnes souffrent de la faim dans l’État de Caroline du Nord, aux États-Unis, et près d’un tiers d’entre elles sont des enfants. Si le programme « Z Feeds Go-Go bags » est né de l’histoire personnelle de ZaNia, son déclic est survenu le jour où elle a rencontré une femme sans domicile devant un magasin, peut-on lire dans The Charlotte Observer. « Je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle se tenait à l’extérieur d’un magasin d’alimentation et qu’elle n’avait rien à manger », raconte ZaNia Stinson au journal local. Elle et sa mère ont alors donné à la femme cinq dollars afin qu’elle puisse obtenir de la nourriture. Le programme « Z Feeds Go-Go Bags » est apparu peu de temps après cette rencontre. « J’étais vraiment enthousiaste à l’idée d’aider les autres, alors je voulais lancer mon propre projet. »

Plus de 600 sacs déjà distribués

ZaNia Stinson confectionne ses sacs « go go » sur son temps libre après l’école et les week-ends. Sa famille, les membres de son église, ses camarades de classe et de son équipe de danse l’aident également dans cette tâche. Pour l’instant, l’adolescente ne souhaite pas ralentir la cadence. « J’ai l’intention de faire ces sacs pour toujours », affirme-t-elle avant d’ajouter : « Je veux que ma famille m’aide à faire ces sacs quand je serai grande ».

 

D’après un article du Youth Service America, des subventions de différents organismes comme Disney, Sodexo Stop Hunger Foundation, des dons des écoles et entreprises locales ont permis à l’adolescente d’étendre son projet. Son engagement lui a valu une bourse de 2500 euros en 2021 dans le cadre du concours Call for Kindness de la Fondation Riley’s Way. Le prix est décerné à des projets dirigés par des adolescentes et des adolescents qui inspirent la gentillesse, renforcent les collectivités et rassemblent les gens. Avec cet argent, ZaNia Stinson a dit qu’elle pouvait faire beaucoup plus de sacs pour les gens dans le besoin. En plus de cette bourse, la majorité du programme de ZaNia Stinson est financé par des dons de particuliers. En août 2020, plus de 600 sacs contenant 8000 aliments et articles de toilettes ont ainsi été distribués.

 

Celle qui entrera en neuvième année (équivalent troisième au collège en France) à l’automne prochain explique que son enfance lui a appris à être compatissante, travailleuse et humble, et un leader dès son plus jeune âge. La jeune fille espère que son histoire incitera d’autres personnes à lancer leurs propres initiatives pour le bien de leur communauté. « Aider les autres, c’est amusant et ça me fait du bien de savoir que j’aide et que je fais une différence dans le monde », conclu-t-elle, dans  Charlotte Weekly.

    Nathalie Hoang

PARTAGER SUR_


Je donne mon avis

EN Découvrir plus
Les dernières vidéos